Entrez votre recherche ci-dessous :

Une vraie politique du logement

Pour mettre fin au scandale que vivent les personnes à la rue.Le Mouvement ATD Quart Monde adhère à « la charte du canal Saint Martin » proposée par les Enfants de Don Quichotte. Parce que ce qui fonde ce document, c’est le refus de la situation inhumaine faite à nombre de nos concitoyens, et parce que le cap qu’il fixe, c’est celui de l’accès de tous à un vrai logement. Beaucoup de Français sentent bien qu’accepter que les plus démunis soient laissés au bord de la route est une menace pour tous.

Les mesures annoncées hier soir par la Ministre de la cohésion sociale sont des mesures d’amélioration de l’hébergement. Elles sont utiles, mais elles sont insuffisantes, et, surtout, ne disent rien d’une politique du logement permettant que tous ceux qui sont en mesure de vivre dans un vrai domicile puissent y accéder – ce qui mettrait fin à l’engorgement des centres d’hébergement et pourrait les rendre à leur vocation transitoire.

Un levier puissant en ce sens, qu’ATD Quart Monde et d’autres préconisent depuis plusieurs années, est de rendre le droit au logement opposable. Une telle réforme permettra de rendre enfin le droit au logement effectif en ouvrant, dans un délai de cinq ou sept ans par exemple, la possibilité d’un recours en justice. Fixer une échéance au terme de laquelle le droit au logement sera opposable permettra de mobiliser les énergies pour la construction des logements nécessaires – de la même façon qu’à la fin du XIXème siècle, proclamer obligatoire et gratuite la scolarisation de chaque enfant a conduit à ce que chaque village ait son école. Il faut mettre cette réforme en œuvre dès 2007, afin d’assurer à tous ce droit humain fondamental qu’est le logement.

C’est pourquoi c’est le droit au logement qui doit être rendu opposable. Instaurer un droit opposable à l’hébergement créerait une sorte de sous-droit pour citoyens de seconde zone. Il ne faut pas réduire à des dispositifs d’hébergement, aussi nécessaires soient-ils, une indispensable politique de logement en vue de garantir ce droit fondamental pour tous. Nous appelons tous nos concitoyens à l’exiger des candidats aux prochaines élections présidentielles et législatives.

(Vous pouvez lire également sur ce site la plate-forme inter-associative « pour un droit au logement opposable)

Contact presse :

Typhaine Cornacchiari

01 42 46 01 69 – 06 18 05 29 83

[email protected]