Fédérations de parents, syndicats d’enseignants et mouvements d’éducation : tous unis pour changer l’École

Article publié dans Feuille de route n°415 (mars 2012)

article dans sa langue originale
agrandir la police diminuer la police imprimer la page

ATD Quart Monde et onze organisations lancent ensemble des propositions afin de construire une École pour une société plus juste.

Le contrat d’engagements communs du Mouvement ATD Quart Monde pour les années 2009-20121 disait clairement la volonté : d’entreprendre et de poursuivre des projets pilotes avec l’École ; de renforcer le partenariat avec les institutions et acteurs concernés par l’École ; de lancer une plateforme regroupant des syndicats, fédérations de parents d’élèves, mouvements pédagogiques, pour proposer des changements dans l’École afin qu’elle permette l’accession aux savoirs pour tous avec la coopération entre tous.

Cet engagement pris en 2008 a conduit à la constitution d’un comité inter-partenarial : un an avant la tenue des Ateliers pour l’École à Lyon en novembre 2011, le Mouvement ATD Quart Monde a proposé à onze organisations d’entrer dans une démarche de recherche de propositions concrètes pour changer l’École, en s’appuyant sur l’expérience des enfants, des jeunes et des parents dont la situation scolaire est la plus difficile. Ces onze organisations ont accepté immédiatement, toutes bien conscientes de l’impuissance actuelle de l’École à répondre à la question de l’échec scolaire d’une partie importante de la jeunesse, et intéressées par une démarche s’appuyant sur le regard porté sur l’École par ceux qui en sont les plus exclus.

Ces onze organisations sont :

Quatre syndicats :
SGEN-CFDT – syndicat des enseignants de l’école primaire, des collèges, des lycées et de l’enseignement supérieur ;
SNUIPP-FSU – syndicat des enseignants de l’école primaire ;
SNES-FSU – syndicats des enseignants des collèges et lycées ;
SNPDEN-UNSA – syndicat des principaux de collèges et des proviseurs de lycées.

Trois fédérations de parents d’élèves :
FCPE – Fédération des conseils de parents d’élèves ;
PEEP – Fédération des parents d’élèves de l’Enseignement Public ;
APEL – Association des parents d’élèves de l’Enseignement Libre.

Quatre mouvements pédagogiques :
ICEM-Freinet – Institut coopératif de l’école moderne, pédagogie Freinet ;
Association Montessori de France ;
GFEN – Groupe français d’Éducation nouvelle ;
AGSAS – Association des groupes de soutien au soutien.

Tous les enfants peuvent apprendre et l’École doit mettre en œuvre les moyens nécessaires. C’est cette conviction partagée par tous les membres du comité inter-partenarial qui a été la base du travail fait durant l’année 2011 afin de préparer les Ateliers pour l’École de novembre. Le comité a approuvé la liste des thèmes de travail émanant du séminaire de juillet [1] puis il a validé les ébauches de propositions travaillées par les 400 participants lors de ces Ateliers.

Le dimanche 13 novembre, en conclusion des Ateliers, une table ronde a réuni les membres du comité inter-partenarial (voir photo). Chacun s’est alors engagé à mener à son terme le projet de plateforme.

Dès la fin des Ateliers, le comité s’est mis au travail pour aboutir au texte de la plateforme. Ce texte (disponible sur www.ecoledetous.org à partir du 13 mars 2012) contient des propositions concrètes capables de faire avancer l’École dans cinq domaines : les relations enfants-parents-enseignants, la pédagogie et la coopération dans la classe, la formation des enseignants, l’orientation en collège, l’orientation des enfants dans l’enseignement spécialisé. Chacune de ces propositions doit permettre de déclencher dans l’École une dynamique irréversible pour que tous y trouvent leur place.

Régis Félix, Réseau École du Mouvement ATD Quart Monde en France

JPEG - 71.4 ko
Les Ateliers pour l’École, les 11, 12 et 13 novembre 2011 à Lyon (photos F. Phliponeau). « La méthode utilisée par ATD Quart Monde pour animer les ateliers reste sans doute l’un des enseignements marquants de ces trois jours. Si elle pouvait apparaître parfois rigide, sa structuration a permis de garantir une parole équilibrée pour chacun et de créer des conditions plus égalitaires entre les participants en ayant la même exigence, quelque soit le statut ou la situation de la personne. » (Loïc Frenay, Brest métropole océane, http://bit.ly/xzKAJ3) Professionnels de l’éducation, enseignants, conseillers d’orientation, chefs d’établissements présents aux Ateliers pour l’École : ils disent avoir été bousculés et enrichis par les propos des familles vivant la grande précarité, et par le fait d’être parvenus à construire des accords à partir de situations de désaccord et de controverse. La richesse de cette rencontre et de ce dialogue ont aidé les onze organisations à trouver un accord rapide et profond sur la plateforme et les propositions pour changer l’École.

[1] Du 9 au 12 juillet 2011, 52 membres d’ATD Quart Monde, tous acteurs des projets pilotes sur l’école ou des Universités populaires Quart Monde, ont partagé les connaissances tirées de ces actions. Ils en ont tiré des thèmes de travail qui ont été présentés au comité inter-partenarial pour constituer la base des Ateliers de novembre et de la plateforme.

Mis à jour le vendredi 16 mars 2012
Partagez :
Répondre à cet article

Mouvement ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart Monde France

Qui sommes-nous ?wai | Publicationswai | Agirwai | Blogswai | Syndicationwai