L’Université populaire Quart Monde. La construction du savoir émancipatoire

Une thèse présentée par Geneviève Defraigne Tardieu le 3 octobre 2009

article dans sa langue originale
agrandir la police diminuer la police imprimer la page

Résumé officiel de la thèse :

L’Université populaire Quart Monde est un lieu d’expression collective - fondé par Wresinski en 1972 - avec des personnes très défavorisées ; c’est un lieu d’émancipation par la construction de savoir. Il repose sur la reconnaissance de savoirs d’expérience des personnes qui vivent dans la grande pauvreté.

Cette thèse recherche comment des personnes qui sont exclues de l’accès au savoir peuvent se remettre à apprendre, à produire des savoirs, à agir pour leur émancipation. Cette recherche impliquée explore : l’action et la pensée de Wresinski, les concepts de grande pauvreté, d’exclusion ; l’histoire des Universités populaires, les concepts de « l’apprendre », du rapport au savoir et de l’émancipation. Elle explore les travaux de praticiens de l’émancipation : Freire, Alinsky et Dolci, puis l’histoire et la pratique de l’Université populaire Quart Monde.

Le cadre théorique est celui de « l’agir communicationnel » d’après J. Habermas, et celui de « l’autoformation à partir de l’expérience » d’après J. Mezirow. L’Université populaire Quart monde est lieu de création de rapports sociaux incluant la reconnaissance, la réciprocité et l’engagement au changement.

Une Recherche-Action Existentielle d’après R. Barbier a été menée avec des membres de l’Université populaire Quart Monde. Ils ont élucidé les conditions de la production d’identité, de sens et de savoirs en oeuvre à l’Université populaire Quart Monde ainsi que la production de nouveaux rapports sociaux. Des savoirs de résilience sont produits ainsi que les conditions de la démocratie cognitive, facteurs de changements sociaux.

Mots clés :

1. WRESINSKI, JOSEPH (1917-1988)
2. MOUVEMENT ATD QUART MONDE
3. UNIVERSITES POPULAIRES
4. DROIT A L’EDUCATION
5. CONSTRUCTIVISME (PSYCHOLOGIE)

TABLE DES MATIERES DE LA PREMIERE PARTIE : Des Universités populaires à la construction du savoir émancipatoire

Introduction

Chapitre I UNE RECHERCHE IMPLIQUEE

1. De l’action militante à la recherche impliquée

2. L’implication dans les sciences humaines

3. Elucidation des niveaux d’implication

4. Le recours à la multiréférentialité

5. Le recours à l’intersubjectivité

6. L’éthique de la recherche

Chapitre II LA PENSEE ET L’ACTION DE WRESINSKI

1 Une pensée née de l’action

2 Dimension épistémologique
2.1 Ne pas rester en dehors de la pensée des hommes
2.2 Bâtir une connaissance mobilisatrice
2.3 Bâtir sa propre pensée : un chemin de libération

3 Dimension anthropologique
3.1 Ferment d’une société nouvelle
3.2 Naissance d’une conscience commune, le Quart Monde
3.3 Bâtir une nouvelle culture et une nouvelle histoire

4 Dimension juridique
4.1 Misère et grande pauvreté : violation des droits de l’homme
4.2 Les plus pauvres, révélateurs de l’indivisibilité des droits
4.3 Les plus pauvres, acteurs du combat pour les droits

5 Dimension politique
5.1 Une volonté politique d’accès effectif aux droits
5.2 Escompter une contribution et non assister
5.3 S’appuyer sur les forces de résistance
5.4 Une école qui s’appuie sur l’expérience du milieu

Chapitre III LES THEORIES DE L’EXCLUSION

1 Pauvreté, misère, exclusion

2 Production de la catégorie de l’exclusion
2.1 Morphologie sociale des populations exclues
2.2 Visées explicatives et modèle de traitement
2.3 Un statut socio-politique

3 Désaffilitation, disqualification
3.1 Déprivation culturelle
3.2 Déficit de reconnaissance

4 Penser la lutte contre l’exclusion
4.1 Etre reconnu en tant qu’acteur social
4.2 Etre reconnu en tant qu’homme

Chapitre IV HISTOIRE ET ENJEUX DES UNIVERSITES POPULAIRES

1. Le contexte historique de l’éducation populaire

2. Les enjeux politiques et sociaux de l’éducation populaire
2.1 Accomplir une transformation sociale
2.2 Atteindre un public populaire
2.3 Dispenser ou créer une culture
2.4 Instruire ou éduquer
2.5 Affirmer la démocratie

3. Les Universités populaires en France au XIXe siècle
3.1 « La coopération des idées »
3.2 L’emprise des intellectuels et le déclin du mouvement
3.3 Eléments d’analyse

4. Les Universités populaires contemporaines
4.1 Dynamisme, diversité et disparité
4.2 Eléments d’analyse
4.3 Université versus Université populaire

Chapitre V « L’APPRENDRE », LE RAPPORT AU SAVOIR, L’EMANCIPATION

1 La construction du savoir , « l’apprendre »
1.1 Les conceptions traditionnelles
1.2 Le constructivisme
1.3 Enseigner n’est pas apprendre

2 Le rapport au savoir
2.1 Mise en cause de la reproduction
2.2 Le retour du sujet
2.3 Les trois composantes du rapport au savoir

3 L’émancipation
3.1 Emancipation politique
3.2 Emancipation sociale des individus
3.3 Emancipation ontologique

Chapitre VI LES PRATICIENS DE L’EMANCIPATION

1 Paulo Freire : La pédagogie des opprimés
1.1 Les paysans illettrés brésiliens
1.2 La conscientisation par l’alphabétisation
1.3 L’éducation dialogique
1.4 Engagement révolutionnaire de l’éducateur
1.5 Eléments d’analyse de l’action de Freire

2 Saül Alinsky : Le manuel de l’animateur social
2.1 Les déshérités d’une société d’opulence
2.2 Conscientisation, « empowerment »
2.3 Organiser un ghetto
2.4 Engagement au bien commun
2.5 Eléments d’analyse de l’action d’Alinsky

3 Danilo Dolci : Gaspillage
3.1 Une région arriérée en Sicile
3.2 Conscientisation par la reconnaissance de la valeur humaine
3.3 Mobilisation du pays et du peuple
3.4 Engagement à la communauté et au-delà
3.5 Eléments d’analyse de l’action de Dolci

4 Synthèse des apports des praticiens de l’émancipation
4.1 Rapport au monde
4.2 Rapport pédagogique
4.3 Rapport entre l’éducateur et la personne qui s’éduque
4.4 Rapport de la personne qui s’éduque à elle-même
4.5 Les divergences entre les auteurs

Chapitre VII AUTO-FORMATION EN COLLECTIVITE

1 Penser son expérience, développer l’autoformation
1.1 La réflexion sur l’action
1.2 La réflexion comme boucle autopoiétique

2 Théorie de la transformation
2.1 Apprentissage et formation
2.2 Donner sens à son expérience
2.3 Examen critique des perspectives de sens

3 Agir communicationnel
3.1 Validation des schèmes de sens
3.2 Accord sur le sens de l’expérience
3.3 Les trois intérêts de connaissance

4 Dimension sociale et collective de l’apprentissage expérientiel
4.1 Savoirs expérientiels
4.3 Emergence de l’expérience

5 L’anthropoformation
5.1 Se former en s’éduquant
5.2 Le processus tripolaire
5.3 La co-formation

Chapitre VIII PROBLEMATIQUE ET METHODOLOGIE

1 Articulation entre la production de rapports sociaux et la production de savoirs émancipatoires
1.1 Un changement de paradigme
1.2 Questions de recherche
1.3 Hypothèse de recherche

2 Méthodologie pour une réflexion sur l’action par les acteurs
2.1 Critique de méthodologie pour une question complexe
2.2 Questions posées à la recherche dans les milieux de grande pauvreté

3 Réflexion sur l’action par les acteurs de l’Université populaire Quart Monde
3.1 Méthode
3.2 Les trois pôles de la recherche
3.3 Lever les écueils restants

TABLE DES MATIERES DE LA DEUXIEME PARTIE

Chapitre IX CONTEXTE SOCIO HISTORIQUE ET EVOLUTION DE L’UNIVERSITE POPULAIRE QUART MONDE

1 Contexte socio-historique de la naissance de l’Université populaire Quart Monde
1.1 Les Trente Glorieuses, la crise du logement
1.2 Le camp de Noisy-le-Grand
1.3 1968
1.4 Le « Savoir dans la rue »
1.5 Cahiers du Quatrième Ordre

2 Les étapes de la création : de la « Cave » à l’Université populaire Quart Monde
2.1 Les cours publics et rencontres-débats
2.2 Les Dialogues avec le Quart Monde
2.3 L’Université
2.4 L’Université populaire Quart Monde

3 Les évolutions de 1972 à 2002
3.1 Les thématiques
3.2 Evolution dans la dimension spatiale
3.3 Polarisation, décentralisation et autonomie
3.4 La participation à l’Université populaire
3.5 Formation qui ouvre à de nombreuses autres occasions d’expression militante

Chapitre X PROJET ET IMAGINAIRE DE L’UNIVERSITE POPULAIRE QUART MONDE

1 Dimension éthique et anthropologique : recours à la catégorie de peuple
1.1 Faire exister « un peuple »
1.2 Travailler à sa libération
1.3 Rechercher et faire reconnaître les plus démunis

2 Dimension épistémologique : Connaissance et reconnaissance
2.1 Créer la rencontre, le dialogue social
2.2 Développer l’expression personnelle réciproque et collective
2.3 Produire des apprentissages
2.4 Réaliser la confrontation des savoirs
2.5 Viser un savoir mobilisateur

3 Dimension politique : Transformation sociale
3.1 Par la mobilisation des militants dans leur propre milieu
3.2 Par des revendications auprès des institutions publiques
3.3 Par la prise de conscience collective
3.4 Par la création de nouveaux rapports sociaux

4 Dimension imaginaire
4.1 L’imaginaire personnel
4.2 L’imaginaire social
4.3 L’imaginaire social collectif.
4.4 L’imaginaire sacral

Chapitre XI LA MISE EN OEUVRE : 2002-2006 ; ANALYSE DE LA PRATIQUE EMANCIPATOIRE

1. Les acteurs de l’Université populaire Quart Monde
Transformation des rapports de savoir
1.1 Rapport au savoir de ceux qui ont l’expérience de la pauvreté
1.2 Caractéristiques sociologiques des 25 militants qui ont donné un entretien
1.3 Des possibilités insoupçonnées et cachées, une expérience de vie très riche

2 Un projet global de rencontre : les personnes engagées dans l’agir communicationnel
2.1 Un projet commun
2.2 La compréhension commune

3 Ingéniérie globale d’animation : La mise en capacité
3.1 La proximité et le compagnonnage
3.2 Les groupes locaux de préparation
3.3 Groupe régional de préparation
3.4 La rencontre régionale d’Université populaire

4 Les temporalités de l’Université populaire
4.1 Des moments réguliers et des moments exceptionnels
4.2 Des moments de découverte
4.3 Des moments d’appropriation

Chapitre XII LES INTERACTIONS DIALOGIQUES

1 Interactions dans la sphère existentielle
1.1 Dialogues
1.2 Analyse de l’articulation entre interactions et production de savoirs
1.3 Construction collective de savoir et de sens

2. Interactions dans la sphère des droits
2.1 Dialogue
2.2 Analyse de l’articulation entre interactions et production de savoirs
2.3 Construction collective de savoir et de sens

3 Interactions dans la sphère du monde
3.1 Dialogues
3.2 Analyse de l’articulation entre interactions et production de savoir
3.3 Construction collective de savoir et de sens

Chapitre XIII CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE

1 Ethique de la rencontre
1.1 Aller à la rencontre
1.2 Dépasser les blessures et les blocages
1.3 Prendre en compte l’affectivité

2 Ethique de la reconnaissance
2.1 Reconnaissance de la dignité
2.2 Ethique de la réciprocité
2.3 Ethique de la liberté et du non-abandon

3 Ethique de la réciprocité dialogique
3.1 Faire surgir l’expérience
3.2 Créer le dialogue
3.3 Assurer la médiation

Chapitre XIV LES PROCESSUS

1 Production d’identité
1.1 Identité personnelle
1.2 Identité collective
1.3 Le passage de la honte à la dignité

2 Production de sens
2.1 Naissance de la parole
2.2 Donner sens à son expérience
2.3 La construction du savoir

3 Production de savoirs
3.1 Partage des savoirs
3.2 Habilitation mutuelle des savoirs
3.3 Confrontation des savoirs

Chapitre XV LES TRANSFORMATIONS

1 Savoirs expérientiels et leurs dérivés
1.1 Savoirs expérientiels
1.2 Savoirs instrumentaux
1.3 Savoirs spirituels
1.4 Savoirs théoriques

2 Savoirs communicationnels
2.1 Savoir dialoguer
2.2 Savoir agir

3 Savoirs émancipatoires
3.1 Emancipation personnelle
3.2 Emancipation collective
3.3 Emancipation de ceux qui n’ont pas l’expérience de la pauvreté

4 Nouveaux rapports sociaux
4.1 Production de sujets
4.2 Production de militantisme
4.3 Production d’alliance pour des revendications sociales
4.4 Production d’engagement citoyen
4.5 Production de nouvelles pratiques professionnelles

Chapitre XVI INTERPRETATION CONCLUSIVE

1 Modèles de l’Université populaire Quart Monde
1.1 Modèle des processus émancipatoires au niveau individuel
1.2 Modèle théorique de la construction du savoir émancipatoire

2 Interprétations
2.1 Production collective des conditions de la résilience
2.2 Production des conditions de la démocratie cognitive

3 Généralisations et limites
3.1 Les limites de la Recherche Action Existentielle
3.2 Ouvertures

BIBLIOGRAPHIE

PDF - 1.3 Mo
Téléchargez la 1ère partie de la thèse
PDF - 1.3 Mo
Téléchargez la 2e partie de la thèse

A lire également : Retentissement sur une thèse impliquée à propos de la grande pauvreté, par René BARBIER.


Mis à jour le vendredi 23 octobre 2009
Partagez :
Répondre à cet article

Mouvement ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart Monde France

Qui sommes-nous ?wai | Publicationswai | Agirwai | Blogswai | Syndicationwai